V8Wankers : The Demon Tweak (2005)

sites d'actualité et d'information indépendante

ANNU:ART

Poin-Poin musique : disques en tout genre, portraits, dossiers, absurdités, forum> MUSIQUE

toutes les chroniques (rock, hard, métal, progressif, chanson, blues...)

> actualité

Réseau Education sans frontières

> LIVRES

Des bonheurs de lecture

> A CONSOMMER SANS MODERATEUR
Le forum des fadas de Poin-Poin

> annuaire

arts du monde

artisanat

artisanat 2

BD

sites bizarres

contemporain

contemporain 2

contes

danse

généralistes

généralistes 2

Rechercher sur Annu:Art

Tous les articles

L'horoscope préhistorique

jeunesse

lieux

musique A-K

musique L-Z

livres A-K

livres L-Z

livres : éditeurs

peinture A-D

peinture E-K

peinture L-P

peinture Q-Z

photo A-I

photo J-Z

poésie

ressources

ressources 2

sculpture

théâtre A-K

théâtre L-Z

théâtre : scènes

art urbain

webart

webzines

nos favoris

 

MUSIQUE tous les articles
liens musique (A-K)
liens musique (L-Z)

hard-rock

V8Wankers : The Demon TweakAvec leur hard graisseux et speed, les V8Wankers avaient atomisé le maigre public alors présent, en première partie de Rose Tattoo, en juin 2005 à l'Elysée-Montmartre. Speed, bourrin, fun, guitares et chanteur crachant leurs tripes devant un parterre médusé par tant de conviction : il fallait se pencher plus avant sur ce groupe qui doit prier saint-ACDC tous les jours, voire le prophète Motörhead, dans la même chapelle que les combos américains qui participent au renouveau du hard-rock bourru, American Dog et Nashville Pussy en tête.

The Demon Tweak ne fait dans la dentelle ni sur la pochette tatouages-bagnole-guitares, ni dans les enceintes. Pour être méchant, on pourrait dire que les V8 Wankers pratiquent le hard-rock comme d'autres groupes allemands pratiquent le heavy-métal : sans grande originalité, mais de façon hyper carrée, lourde et efficace. Pour un résultat que ne devraient pas dédaigner les amateurs de rock qui tache ou de heavy à l'ancienne. Certes, les mélodies sont moins travaillés que chez les combos de heavy du début des années 1980, la batterie se permet encore moins d'écarts que chez ACDC (quant à égaler la frappe de Phil Rudd...), et Vulcanus (ce nom !), à la guitare, n'est pas Angus Young.

V8Wankers - live en FinlandePourtant, The Demon Tweak possède un charme certain. Primaire, bourrin, basique. Avec des chansons taillés pour les concerts, des refrains de bars portuaires, des solos à chaque titre, un son trempé dans le cambouis, et même un relent (un rot ?) de blues. De quoi, au fil des écoutes, s'incruster suffisamment cette galette dans la tête pour ne pas l'oublier aussitôt écoutée.

Les V8Wankers ne cachent d'ailleurs pas leurs influences (le dernier titre, le bien nommé Possessed by rock'n'roll, enquille les références hard, comme ACDC ou Nazareth, ou plus inattendues, comme Screamin' Jay Hawkins ou Santana) et ne tentent pas de péter plus haut que leurs amplis. Remarquez, ils seraient peu crédibles en promoteurs de la musique classique.

Quoique moins convaincant que sur album que sur scène, les V8Wankers n'ont donc pas à rougir de leurs convictions. Et si vous n'êtes pas des adeptes du style au point d'acheter l'album, n'hésitez pas à aller les voir en concert, qui est le seul vrai terrain de jeu de cette musique.

F.M.

Photo live copyright Alexander Hass

V8Wankers : site officiel
Label Ruderecords

chronique V8Wankers sur AmbFrance

musique : toutes les chroniques   musique : l'annuaire