KORITNI : Lady Luck (2007)

sites d'actualité et d'information indépendante

ANNU:ART

Poin-Poin musique : disques en tout genre, portraits, dossiers, absurdités, forum> MUSIQUE

toutes les chroniques (rock, hard, métal, progressif, chanson, blues...)

> actualité

Réseau Education sans frontières

> LIVRES

Des bonheurs de lecture

> A CONSOMMER SANS MODERATEUR
Le forum des fadas de Poin-Poin

> annuaire

arts du monde

artisanat

artisanat 2

BD

sites bizarres

contemporain

contemporain 2

contes

danse

généralistes

généralistes 2

Rechercher sur Annu:Art

Tous les articles

L'horoscope préhistorique

jeunesse

lieux

musique A-K

musique L-Z

livres A-K

livres L-Z

livres : éditeurs

peinture A-D

peinture E-K

peinture L-P

peinture Q-Z

photo A-I

photo J-Z

poésie

ressources

ressources 2

sculpture

théâtre A-K

théâtre L-Z

théâtre : scènes

art urbain

webart

webzines

nos favoris

 

MUSIQUE tous les articles
liens musique (A-K)
liens musique (L-Z)

 

hard rock

KORITNI : Lady Luck (hard-rock, 2007)Hard, net et sans bavure : le premier album de Koritni ne joue pas à cache-cache. De la première à la dernière note, ce Lady Luck donne dans un style balisé, le hard rock léché, avec un très lointain souvenir blues-boogie, au son un peu clinique.

Lex Koritni n'est pas tout à fait inconnu : son précédent groupe, Green Dollar Colour avait récolté les éloges pour son unique album, déjà un hard-rock entre ACDC et Aerosmith, marqué par sa voix éraillé. Une séparation avec le six-cordistes Anthony De Lemos et un nouveau backing-band plus tard, le bonhomme reprend peu ou prou les choses là où il les avait laissées. Balancer la sauce binaire sur des compositions à la structure couplet-refrain classique, ajouter un petit solo par-ci par-là mais pas trop, et surtout confier sa galette, après enregistrement avec Dan Leffler, au top de la crème : Mike Fraser (ACDC, Metallica, Aerosmith, Van Halen, Mötley Crüe) pour le mix, George Marino (Metallica, ACDC, Guns n'Roses) pour le mastering.

Et c'est peut-être là que ça coince. Car le son de cet album est très, très propre. Trop. Totalement américanisé, en bref. Certes, ça bastonne, ça grogne mais on ne sent pas la sueur. Là où la hargne directe, les tripes à l'air peuvent parfois permettre d'emporter le morceau, Koritni mise tout sur une présentation professionnelle, qui ne parvient pas à faire oublier ce sentiment de déjà entendu, ce qui pourrait n'être pas grave en soi, sauf qu'il se double d'un manque de diversité dans les chansons.

Lex KoritniLady Luck n'est pas un mauvais album, très loin de là. Il est même bon. Mais il lui manque de la gnack, le truc qui fait taper du pied. Et aussi de véritables refrains, comme on en trouvait par exemple chez Green Dollar Colour. Ou des solos qui osent vraiment partir en chandelle. Au final, tout cela est un peu cliché, à l'image de la pochette.

Alors de là à affirmer que "Les héritiers d'ACDC sont là", comme le fait la bio expédiée par Bad Reputation, label pourtant gage de qualité, faut pas pousser.

Ceci dit, cet avis ne fera sans doute pas l'unanimité (dans le mensuel Rock Hard de janvier, Morgan Rivalin fait de Lady Luck sont album du mois et Sandrine Kowalik élit Koritni révélation 2006). Et je ne suis pas certain que Koritni soit fondamentalement un groupe de studio. Je suis même convaincu du contraire. Ce genre de rock a besoin du live et, voyez comme ça tombe bien, une tournée française est prévue au printemps.

Enfin, signalons pour la rubrique people que le guitariste de Koritni est le français Eddy Santacreu et, pour la rubrique covers, que l'album comporte une reprise de Got to get you into my life des Beatles.

FM, 17/01/2007

site officiel Koritni écouter Koritni sur Myspace Koritni sur le label Bad Reputation